Contatti

Direttore responsabile
Massimo Zaurrini
Direttore editoriale
Gianfranco Belgrano

Via Val Senio, 25 - 00141 Roma
+39 068860492 - +39 0692956629
Fax: +39 0692933897

Mail

captcha

Rencontre du vice-président de la Côte d’Ivoire à Rome avec les entreprises italiennes

Le vice-président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, s’est rendu il y a quelques jours en visite à Rome, où il a rencontré les délégations de différents grands groupes industriels italiens.

“Il est temps que l’Italie prenne part elle aussi aux bonnes affaires que propose la Côte d’Ivoire”, a déclaré le vice-président depuis la Salle de conférences du Westin Excelsior de Via Veneto, où, après avoir été reçu par la vice-ministre italienne des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Emanuela Del Re, il a tenu mardi 26 février un bref discours en présence de plusieurs ministres ivoiriens, de Madame l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Italie, Janine Tagliante Saracino, et du directeur pour la région de l’Afrique subsaharienne du ministère  italien des Affaires Étrangères, Giuseppe Mistretta.

Avant de s’entretenir à huis clos avec les représentants des entreprises de la péninsule désireuses de partager leur savoir-faire avec un pays qui enregistre une croissance moyenne de 8% depuis 2012, M. Duncan a tenu à mettre l’accent sur l’opportunité que représente pour celles-ci le Plan National de Développement (PND) 2016-2020 adopté par le gouvernement du président Alassane Ouattara et qui fait du secteur privé le moteur de la croissance économique. “Le PND rend particulièrement attrayants les investissements dans les domaines de l’agriculture, des B.T.P., des T.I.C., des mines, de l’énergie et des services portuaires et aéroportuaires”, a-t-il rappelé à l’adresse des délégués présents à la rencontre.

Intervenant à son tour face à l’enthousiaste assemblée d’entrepreneurs italiens, M. Mistretta a quant à lui souligné la forte fiabilité de la Côte d’Ivoire, classée parmi les meilleurs pays réformateurs du monde pour accélérer le développement économique par non moins de trois éditions du rapport de référence en la matière, “Doing Business”, élaboré par la Banque Mondiale (2014, 2015 et 2018). À ce propos, le vice-président ivoirien a réitéré la garantie que constitue le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) pour les opérateurs économiques étrangers qui cherchent à externaliser leurs activités dans le pays.

Enfin, après avoir rappelé que la Côte d’Ivoire est membre tant de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) que de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), M. Duncan a insisté sur la position stratégique du pays pour faciliter la pénétration des marchés de la région occidentale du continent par les produits italiens.

L’Italie est actuellement le cinquième fournisseur de la Côte d’Ivoire, pour laquelle la péninsule représente  la 16ème destination des exportations nationales.



__di


Pubblicato il


Leggi anche